Dieu a-t-il une religion ?

You are currently viewing Dieu a-t-il une religion ?

Dieu a une religion, c’est le christianisme !

J’ai remarqué plusieurs fois que certaines personnes ont, de plus en plus, le plaisir de dire que « Dieu n’a pas de religion » et qu’ « on devrait se libérer de la religion pour vivre sa foi puisque cette dernière ne nous mène pas au salut. Je voudrais clarifier tant soit peu le débat et ne pas laisser le doute s’infiltrer dans la pensée des chrétiens en général, catholiques en l’occurrence. Toutes ces allégations ne sont pas exactement justes, pour peu que nous les considérions non pas seulement selon la raison mais selon la foi.

Ceux qui pensent que Dieu n’a pas de religion et qu’on devrait faire fi de la religion trouvent dans cette opinion une belle excuse pour déserter leur communauté de foi et développer une relation individuelle, coupée de tous les autres, avec Dieu. Il s’agit de la sécularisation de la foi ou plus simplement de la privatisation de la foi. La sécularisation de la vie publique, qui est la séparation de l’État avec la religion est suivie, malheureusement, de la privatisation de la foi, qui se manifeste par le développement d’une foi privée entre Dieu et soi, sans pratiques religieuses. Cette pensée est donc pour justifier une démission religieuse. Et pourtant, la religion est essentielle dans la vie de l’homme. On ne devrait pas s’en séparer.

Qu’est-ce que la religion ?

La religion est cette aspiration innée en l’homme, inscrite en lui par Dieu, indépendamment de toute révélation extérieure. Cette religion « comporte la connaissance de l’existence de Dieu, la notion de ses perfections et l’idée de devoirs à lui rendre ». La religion est avant tout un ensemble de pratiques, de rites et cérémonies, d’actes cultuels qui lient l’homme au sacré, à Dieu. C’est aussi, par la suite, le corps de doctrines sur Dieu, la foi, les rapports devant permettre à l’homme d’être lié (re-lié) à Dieu. La différence des rites, cérémonies, actes cultuels et surtout la différence de doctrines et de l’enseignement est un critère important pour différencier les religions.

La religion peut être dite naturelle quand elle prend sa source dans la raison. En générale, tout le monde possède cette religion naturelle qui consiste en l’idée de Dieu en nous et la nécessité de le révérer. C’est la perception de Dieu selon la philosophie. Sous ce rapport, et uniquement sous celui-ci, on peut dire que Dieu n’a pas de religion.

Mais ce n’est pas le Dieu des philosophes que nous adorons. Car en vérité, tous leurs complexes de raisonnement ne suffisent pas pour lier l’homme au vrai Dieu, car de soi, même si elle a tous les atouts pour atteindre le vrai Dieu, la raison de l’homme n’y arrive pas. Elle s’arrête parfois aux créatures.

C’est pour cette raison que nous avons les religions révélées. Dans l’histoire du monde, nous n’en avons que trois : le judaïsme, le christianisme et l’islam. Certains les appellent aussi « religion du livre », car chacune d’elles justifie sa naissance par les volontés de Dieu inscrites dans un livre (la Bible et le Coran).

Pour nous chrétiens, le vrai Dieu s’est révélé progressivement à l’homme à travers une pédagogie bien précise qui a commencé avec Abraham et a atteint son sommet en Jésus-Christ. On peut donc dire que la première religion de Dieu est le judaïsme. Le Dieu du peuple juif était le vrai Dieu.

Jésus a-t-il une religion ?

On ne se la pose pas souvent cette question. Mais sa réponse a l’avantage de nous éclairer sur la position de ceux qui pensent qu’il ne faut pas tenir compte de la religion pour vivre sa foi. Le même Jésus qui disait que les vrais adorateurs du Père l’adoreront en esprit et en vérité avaient sa religion : la religion juive. Notre Seigneur s’est incarné, naturellement dans le peuple de Dieu, le peuple qui adorait le vrai Dieu. En tant que fils des hommes mais aussi fils de Dieu, Jésus pratiquait la religion juive et ne négligeait rien à cela. Il y a été initié par ses parents, Joseph et Marie, et une fois adulte, il ne manquait jamais la synagogue. Il s’est engagé dans sa religion comme lecteur de la Parole de Dieu. Chaque jour pratiquement, il était dans le Temple. Il connaît toutes les prières juives et s’appliquait à les réciter.

Si le comportement de Jésus est révélateur de la relation de l’homme avec Dieu, il faut conclure que si Jésus pratiquait la religion juive, c’est que Dieu, en lui, pratiquait cette religion. Cela peut paraître absurde mais c’est vrai. Car, si nous partageons le même avis que, quand Jésus pardonne, c’est Dieu qui pardonne et qu’il guérit un malade, c’est Dieu le Père qui guérit, alors, quand il pratique une religion, il faut tirer la conclusion, sans fuir et sans hésiter, que c’est Dieu qui pratiquait la religion. On peut répondre donc à la question, à partir du comportement de Jésus que Dieu a une religion.

La religion de Dieu aujourd’hui, c’est le Christianisme

Le projet de Dieu, c’est de se faire connaître, à tous les hommes, tel qu’il est. Il se fait qu’il a voulu se servir d’un peuple comme d’un pont pour atteindre tous les hommes. En Moïse, il a conclu la première alliance avec le peuple d’Israël. En Jésus, il a conclu la seconde alliance avec tous les peuples. Le judaïsme passe donc la main au christianisme, à ce peuple que Dieu se forme dans sans Fils unique.

La lettre aux Éphésiens nous parle de ce projet : « Il (Dieu le Père) nous a prédestinés à être pour lui des fils adoptifs par Jésus Christ. (…) Il nous a fait connaître le mystère de sa volonté, le dessein bienveillant qu’il a d’avance arrêté en lui-même pour mener les temps à leur plénitude : réunir l’univers entier sous un seul chef, le Christ, ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. » Eph 1, 5…10

On comprend donc que le projet de Dieu depuis la création du monde, c’est de tout placer sous la chefferie du Christ. Ce Christ est le fondateur d’une nouvelle communauté issue du Judaïsme. Les membres de cette communauté sont les chrétiens, dont le tronc originel est l’Église catholique, sacrement, c’est-à-dire signe du salut de Dieu dans le monde de ce temps.

La religion de Dieu, en tant qu’ensemble de pratiques et de doctrine, c’est l’Église chrétienne, qui continue la mission du Christ d’annoncer au monde la bonne nouvelle du salut de Dieu et de son amour bienveillant pour l’homme. D’où vient alors que l’on dise que Dieu n’a pas de religion ? Dans le souci de donner une égale importance à toutes les religions comme voie valable et égale d’accès au Dieu de Jésus-Christ ? La foi m’interdit une telle pensée.

Alors, chers catholiques, libérez-vous d’une technique des gens ténébreux, inspirés par le prince des ténèbres, qui insidieusement, sème la confusion dans votre raisonnement pour vous éloigner de votre foi. On connaît bien cette technique et ses agents. ils le font de manière soft, avec persuasion mensongère. On peut même les voir parmi d’autres chrétiens. Dieu a une religion, celle fondée sur le Christ. Jésus était fervent pratiquant d’une religion. Nous ne devons jamais nous tolérer de nous séparer de la religion comme si elle ne conduisait pas au salut. Il n’y a pas de vrai lien avec Dieu sans la religion, sinon Jésus n’en serait pas si fervent malgré ses reproches aux pharisiens. Faites pénitence et retournez dans vos églises. Là, Dieu vous attend pour vous communiquer sa vie.

Qu’il vous bénisse. Amen.

Vous aimez cet article ? Donnez lui 5 étoiles
  [Moyenne : 5]
Print Friendly, PDF & Email

Abbé Jean Oussou-Kicho

Je suis prêtre de l’archidiocèse de Cotonou (Bénin), ordonné en 2008, licencié en théologie morale. Directeur de complexe scolaire, je suis investi dans la pastorale des réseaux sociaux, devenus un nouveau terrain propice pour l’évangélisation et l’éducation des chrétiens