Pourquoi devons-nous aimer Dieu ?

Quelle raison plus grande y a-t-il de la venue du Seigneur que la volonté qu'a eue Dieu de nous manifester son amour pour nous, en le parant des plus vives séductions  ? En effet, nous étions encore ses ennemis, quand le Christ est mort pour nous. Et voilà précisément pourquoi la fin du précepte et la plénitude de la loi, c'est la charité. Nous devons par suite, nous aussi, nous aimer les uns les autres. Et de même que le Christ a donné sa vie pour nous, de même nous devons, à notre tour, donner notre vie pour nos frères.…

Continuer la lecturePourquoi devons-nous aimer Dieu ?

Mon royaume n’est pas de ce monde

Écoutez, tous les royaumes de la terre : « Je ne mets aucun obstacle à votre domination en ce monde : Mon royaume n’est pas de ce monde. » N’ayez pas peur, laissez cette crainte, on ne peut plus vaine, qui bouleversa Hérode le Grand à l’annonce de la naissance du Christ, et qui lui fit tuer tant de petits enfants dans l’intention que la mort atteignît celui-là : cruauté où la peur eut plus de part que la colère. Mon royaume n’est pas de ce monde, dit le Seigneur. Que voulez-vous de plus ? Venez à ce royaume qui n’est pas de ce monde.…

Continuer la lectureMon royaume n’est pas de ce monde

Pour préparer son dernier jour

Frères, ce que vous venez d'entendre, cet avertissement de l'Écriture qui nous dit de veiller dans l'attente du dernier jour, que chacun l'applique au dernier jour de sa propre vie ; car il est à craindre qu'en imaginant ou en regardant comme éloigné le dernier jour du monde, vous ne dormiez à l'avènement du dernier jour de votre propre vie. Vous avez entendu ce qu'a dit le Christ à propos du dernier jour du monde : que ce jour, nul ne le connaît, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, mais seulement le Père. Il y a certes…

Continuer la lecturePour préparer son dernier jour

Le don qui plaît à Dieu

Dieu ne prend pas garde aux très riches fortunes, mais aux très aimantes bonnes volontés. Les apôtres étaient-ils riches ? Ils n’ont quitté que des filets et une barque, afin de suivre le Seigneur. C’est quitter beaucoup que de laisser tout espoir terrestre, comme l’a fait cette veuve en versant au trésor ses deux piécettes. « Personne, dit le Seigneur, n’a donné plus qu’elle. » Beaucoup mettaient abondamment, car ils étaient riches, mais ils n’ont pas versé dans les dons faits à Dieu, c’est-à-dire au trésor du temple, plus que cette veuve.Beaucoup de riches mettaient abondamment, et lui regardait, non…

Continuer la lectureLe don qui plaît à Dieu

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger