« Quand vous priez, dites : Notre Père »

You are currently viewing « <I>Quand vous priez, dites : Notre Père</I> »
Notre Père

Il n’est pas de jour où le chrétien ne récite la prière du « Notre Père ». Vue son importance dans notre vie spirituelle, l’équipe de « Un prêtre vous répond » laisse ici un commentaire suivi de cette prière. Nous remercions le père Léon Sagbohan, qui sera notre guide. Plus on comprend, mieux on prie.

« Seigneur, apprends-nous à prier !  » était la demande des premiers disciples de Jésus. Avec les disciples, nous devons nous même demander au Seigneur de nous apprendre à prier. Nous devons davantage apprendre à nous approcher de celui que Jésus-Christ a appelé son Père. Alors, ce petit texte a pour objectif de nous introduire en profondeur dans la Prière du Seigneur : Notre Père, le « Pater noster »  !

Le « Notre Père », un beau cadeau

Les apôtres n’ont pas demandé à Jésus de leur enseigner comment devenir riches ou avoir des promotions ou le succès, ou de la renommée. Ils n’ont pas demandé à réussir dans la vie, ni à ne pas tomber malades et être toujours en bonne santé. Ils n’ont pas demandé comment trouver l’amour et le bonheur. Tout ceci, est l’ensemble de tous les désirs que les hommes portent dans leur cœur. Mais les disciples, au contact de Jésus, ont reconnu le besoin le plus profond de l’homme. Et ce besoin, c’est Dieu lui-même. Ainsi Jésus leur a enseigné le Notre Père, que nous appelons la « Prière du Seigneur », parce que c’est Jésus lui-même qui l’a enseignée et transmise à ses disciples et, à travers eux, à nous tous.

De toute évidence, la prière du Seigneur est la prière chrétienne la plus importante, mais aussi le plus beau cadeau que nous ayons pu recevoir en tant que croyants. Elle englobe toute notre vie et l’offre à Dieu. En priant le « Pater », nous n’avons pas à avoir peur que nous priions mal ou que notre prière soit inappropriée. Je le dis surtout pour tous ceux qui cherchent des prières efficaces. À forces de chercher des prières efficaces autres que le « Notre Père », nous devons savoir que nous avons des problèmes de foi. Dans la prière du « Pater », Jésus nous livre la prière qui plaît à Dieu et à laquelle il répondra toujours. Aussi, par la prière du « Pater », Jésus nous révèle le cœur de Dieu, c’est-à-dire ce que Dieu veut accomplir en nous. Cette prière fait aussi de nous des collaborateurs de Dieu car en la priant nous participons à la transformation du monde. Que c’est beau de le savoir !

En termes simples, grâce à la prière du Seigneur, nos désirs sont exaucés, la volonté de Dieu est accomplie et le royaume des cieux est réalisé ! Dans la prière du Pater, il y a septdemandes que nous allons découvrir.

Le Notre Père, une prière complète

Chacun des mots de la prière du Seigneur est important et porte un message profond auquel il est bon de réfléchir individuellement. Voici quelques observations sur la prière en général :

Le « Pater » commence par une courte adresse introductive à Dieu, suivie de prières divisées en deux parties. Dans la première partie, à travers trois demandes, nous prions pour la gloire du nom de Dieu, la venue de son royaume et l’accomplissement de sa volonté. La deuxième partie de la prière contient quatre demandes pour notre vie, nous prions pour que Dieu nous assure le pain quotidien et tout ce dont nous avons besoin pour notre corps et notre âme, qu’il pardonne nos péchés, qu’il ne nous laisse pas entrer en tentation et qu’il nous protège de tout mal.

Il n’y a, aucun besoin, aucun souci et préoccupation humaine qui ne soit pris en compte par la prière du Seigneur. Jésus n’a rien omis dans sa prière parce qu’il voulait que nous l’utilisons en tout temps, en tout lieu et en toute occasion.

Pour les Pères de l’Église, le « Pater » est la prière la plus parfaite. En récitant la prière du « Notre Père », nous ne prions pas seulement pour tout ce que nous pouvons légitimement désirer, mais aussi nous suivons l’ordre dans lequel nous devrions le désirer ; donc cette prière non seulement nous apprend à chercher, mais façonne aussi notre manière de chercher et tous nos sentiments. Il est évident que nous voulons d’abord le but (Dieu), puis tout ce qui nous mène au but.« Dans l’oraison dominicale, le Seigneur nous a appris à observer cet ordre. On y demande en effet d’abord les réalités célestes et ensuite les biens terrestres. », dit le grand théologien Saint Thomas d’Aquin.

Le Notre Père : Dieu d’abord, les hommes ensuite

Il est intéressant de noter que dans la première partie de la prière nous répétons le pronom personnel « ton, ta »  : ton nom, ton règne, ta volonté. Dans la deuxième partie nous répétons le pronom « notre »  : notre pain, nos offenses, ne nous laisse pas entrer…, délivre-nous. Donc, d’abord, nous prions pour les choses de Dieu, et ensuite pour les nôtres. Nous prions souvent en énumérant ce que nous attendons de Dieu pour nous-mêmes, sans même penser à ce que Dieu veut de nous. Jésus nous enseigne à toujours commencer la prière par ce que Dieu veut !

Par exemple, lorsque nous prions le « Pater » avant de manger, nous disons d’abord que le nom du Père doit être sanctifié, et ensuite seulement nous prions pour le pain quotidien. Et Dieu répondra alors à la prière afin que nous mangions bien d’abord, et consacrera son nom en conséquence.

C’est une leçon importante. Dans la prière du Seigneur, nous devons chercher toujours en premier la Gloire de Dieu, l’avènement de son règne et la réalisation de sa volonté. Et comme le Christ l’a dit dans son enseignement sur la montagne : « Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et sa justice, tout le reste vous sera donné par surcroît ». (Mt 6, 33)

Vous aimez cet article ? Donnez lui 5 étoiles
  [Moyenne : 4.5]
Print Friendly, PDF & Email

Abbé Léon Sagbohan

Je suis prêtre du diocèse de Porto-Novo (Bénin), ordonné en 2008, licencié en philosophie. Je suis en mission en Croatie. Ce qui fait la richesse des expériences de vie chrétienne.

Cet article a 11 commentaires

  1. AMIAN Beranger

    Amen que le seigneur vous bénisse moi n père pour cette merveille car j’ai compris la pensée de Dieu pour la prière

  2. Célestin

    Merci beaucoup mon père que Dieu vous bénisse abondamment

  3. Adossou Rosette

    Merci à vous cher père et à toute l’équipe pour ce riche enseignement. Que le Saint-Esprit vous éclaire toujours.

  4. Hortense Gninakpo

    Merci Père pour cet enseignement.cela m’a permis de comprendre que le pater n’est pas une prière pour ceux qui ne savent pas prier comme nous le chantent les évangéliques.Merci et que le Saint Esprit vous inspire davantage

  5. HOMEVO

    Merci cher Abbé. Merci à toute l’équipe administrative de”Un prêtre vous répond”. Que le SEIGNEUR vous fortifie, vous assiste et vous éclaire davantage pour la réussite de votre mission. Que vos efforts consolident davantage nos fois basées sur la Sainte TRINITÉ que nous avons découverte à travers Le CHRIST, Rédempteur du monde.

  6. Marie Louise Ngono fraternité Ephphata de Yaoundé Cameroun

    Merci pour ce beau enseignement j’ai jamais compris quand on nous disait que la prière charismatique style Ephphata est calquée sur le notre Père avec ces explications j’ai tout compris merci encore

  7. Yasmina

    Merci pour ce beau partage.
    Soyez fortifier.

  8. Diomandé

    Merci mon père pour cette belle explication.

  9. Hannah Manuella

    Merci cher père pour cet éclaircissement sur le<>

  10. Bénédicte

    Merci pour ce beau cadeau.
    Soyez fortifié!

  11. KODJO Davy

    Merci à Jésus pour ce cadeau merveilleux qu’est le NOTRE PÈRE.

Les commentaires sont fermés.