Un ange bon peut-il devenir mauvais ?

You are currently viewing Un ange bon peut-il devenir mauvais ?

On nous a toujours dit qu’à l’origine, Satan, était un ange, du nom de Lucifer, et qu’il a été chassé du ciel par Dieu à cause de sa jalousie ou de sa désobéissance à Dieu. J’ai toujours trouvé bizarre qu’un ange enfreigne les principes divins. Pour moi, le caractère angélique de Lucifer contraste avec sa rébellion envers Dieu. Qu’en est-il réellement ? 

Mon frère Eliezer, merci pour ta question. C’est vrai que c’est intrigant de voir un ange désobéir à Dieu. Le niveau de sainteté et de perfection de ces esprits angéliques est tel qu’ils ne devraient pas en arriver à cet extrême. Je voudrais te parler un peu de la nature des anges.

Les anges sont des esprits que Dieu a créés pour son service, pour être ses messagers auprès des hommes, pour le louer, etc. Ils sont une multitude. Je n’exagère pas en disant qu’ils plus nombreux que l’ensemble des hommes qui habitent la terre. On parle des anges plus de 250 fois dans la Bible, depuis le premier livre de la Bible, jusqu’au dernier. C’est dire que leur existence est réelle et irréfutable.

Mais les anges ne sont pas comme des pierres et des bois. Ils ont des émotions (Luc 2, 13-14). Ils sont intelligents (2 Co 11, 3). Ils sont créés libres, avec les facultés attachées à une personne. Ils ont la volonté (2 Tim 2, 26), la liberté, les désirs, etc. Ta question trouve sa réponse là.  Un être qui est doté de liberté et de volonté est un être capable de choisir entre plusieurs possibilités.

La liberté en effet est la faculté que Dieu donne à l’homme de faire ceci ou de se décider pour cela, sans contrainte extérieure et intérieure. La liberté implique donc la capacité de choix. Quant à la volonté, elle est cette faculté qui permet à l’homme de prendre une décision et d’aller jusqu’au de celle-ci.

Satan ou Lucifer, en tant qu’ange, a décidé de sortir du rôle que Dieu lui a assigné. Il n’a pas voulu se soumettre à Dieu. Il a pris la place de Dieu, ou pour être plus juste, il voulait être comme Dieu et avoir des serviteurs qui lui soient dévoués. Ce désir et cette volonté libre sont aux antipodes de la vie avec Dieu. Il a succombé à la tentation. Les anges peuvent donc être tentés. Si le Fils de Dieu a été tenté, pourquoi les anges seraient épargnés. Le tentateur, le serpent n’est pas extérieur à nous. C’est parfois notre jalousie, notre soupçon, notre réflexion, nos ambitions, etc. Ce sont les vrais serpents tentateurs aujourd’hui.

Il s’est donc naturellement retrouvé loin de Dieu avec tous les anges qui susurraient le même désir. Dans 2 Pierre 2, 4, nous lisons : « Dieu n’a pas épargné les anges qui ont péché, il les a précipités dans les abîmes jusqu’au jour du jugement ». Dans le livre de Jude 1, 6, on peut aussi lire : « Quant aux anges qui n’ont pas conservé leur rang et qui ont abandonné leur propre demeure, il les a enchaînés éternellement dans les ténèbres pour le jugement du grand jour ». Le livre de l’Apocalype (12, 7) nous parle d’un combat dans le ciel entre Michel et ses anges, et Satan et les siens, un combat au bout duquel Michel a remporté la victoire. Satan, encore appelé le Dragon, le Serpent antique, a perdu sa place dans le ciel et précipité sur la terre.

C’est vrai que les anges jouissent de la liberté. Mais il y a plusieurs anges, les plus nombreux, qui sont fidèles à Dieu. Ils savent que la vraie liberté, c’est de choisir le bien. Le plus grand Bien, c’est Dieu.

Mon frère, les anges, bien qu’êtres spirituels, sont libres. Ils ne sont pas des marionnettes. En vertu de cette liberté, ils peuvent choisir d’obéir ou non à Dieu. Ceci n’arrive pas seulement aux hommes, mais aussi aux anges. La raison est simple : ils sont libres. Et tous les êtres libres peuvent commettre des péchés. Les péchés commis par Lucifer, c’est de vouloir être comme Dieu. C’est vouloir prendre la place de Dieu, c’est vouloir la mort de Dieu.

Et toute son œuvre aujourd’hui, c’est de tuer Dieu dans le cœur des hommes pour qu’il étende son pouvoir. À nous d’être vigilants et de savoir que notre seule force se trouve dans l’obéissance à Dieu et dans l’humilité.

Vous aimez cet article ? Donnez lui 5 étoiles
  [Moyenne : 3]
Print Friendly, PDF & Email

Abbé Jean Oussou-Kicho

Je suis prêtre de l’archidiocèse de Cotonou (Bénin), ordonné en 2008, licencié en théologie morale. Directeur de complexe scolaire, je suis investi dans la pastorale des réseaux sociaux, devenus un nouveau terrain propice pour l’évangélisation et l’éducation des chrétiens