Les sept dons du Saint-Esprit : la crainte de Dieu (1)

You are currently viewing Les sept dons du Saint-Esprit : la crainte de Dieu (1)

Introduction

Ils sont méconnus comme leur auteur, Le grand Oublié. Les sept dons de l’Esprit Saint font figure de parents pauvres dans l’Église : on connait parfois leur nombre ; on sait plus rarement les nommer (et encore, pas dans le bon ordre). Quant à savoir ce qui se cache derrière chaque nom, c’est une autre affaire. Et pourtant, ils sont essentiels pour la vie morale et la sanctification personnelle des chrétiens qu’ils soutiennent, chacun selon sa particularité (cf. Catéchisme de l’Église catholique, n° 1830).

En y consacrant sept audiences générales, entre le 9 avril et le 11 juin 2014, le pape François, avec son style et son charisme de pasteur, a su les présenter comme des réalités concrètes et utiles, et donner envie aux fidèles de les réclamer à l’Esprit Saint.

Nous vous livrons ici quelques extraits de cette catéchèse avec quelques commentaires utiles au besoin.

Vous y trouverez aussi la neuvaine de Saint-Alphonse de Liguori à l’Esprit Saint, dans sa forme synthétique. Dans la suite, vous verrez quelques prières et quelques chants à l’Esprit-Saint pour soutenir votre désir de communion avec le Saint-Esprit.

La crainte de Dieu

La crainte de Dieu rend les chrétiens convaincus, enthousiastes, et non pas timides et soumis : ils deviennent des hommes dociles à Dieu, non pas par peur, mais parce qu’ils sont émus et conquis par son amour !

Ce don, rappelle à l’homme qu’il est petit devant Dieu et que son bien se trouve dans l’abandon entre ses mains, avec humilité, respect et confiance. C’est cela la crainte de Dieu : l’abandon dans la bonté de notre Père qui nous aime tellement

La crainte de Dieu nous fait nous sentir comme des petits enfants dans les bras de notre papa : si elle conduit à la docilité, il ne s’agit pas cependant d’un comportement résigné, passif, ou même plaintif, mais de l’étonnement et la joie d’un fils qui se reconnaît servi et aimé par son Père.

« Le don de la crainte de Dieu est aussi une alarme face à l’obstination dans le péché (…) Je pense à ceux qui fabriquent des armes pour fomenter la guerre. Mais quel métier ! Ces gens là fabriquent la mort, ils sont marchands de mort, ils font commerce de mort. Que la crainte de Dieu leur fasse comprendre qu’un jour, tout finira, et qu’ils devront rendre des comptes à Dieu ».

Un chant à l’Esprit-Saint

Ouvrez vos cœurs au souffle de Dieu ;
sa vie se greffe aux âmes qu’il touche ;
qu’un peuple nouveau renaisse des eaux
où plane l’Esprit de vos baptêmes.

Ouvrons nos cœurs au souffle de Dieu,
car il respire en notre bouche plus que nous-mêmes !

Offrez vos cœurs aux langues du Feu :
que brûle enfin le cœur de la terre ;
vos fronts sont marqués des signes sacrés :
les mots de Jésus et de victoire !

Offrons nos corps aux langues du Feu
pour qu’ils annoncent le mystère de notre gloire.

Livrez votre être aux germes d’Esprit
venus se joindre à toute souffrance ;
le Corps du Seigneur est fait de douleurs
de l’homme écrasé par l’injustice.

Livrons notre être aux germes d’Esprit
pour qu’il nous donne sa violence à son service.

Tournez les yeux vers l’hôte intérieur
sans rien vouloir que cette présence ;
vivez de l’Esprit, pour être celui
qui donne son Nom à votre Père.

Tournons les yeux vers l’hôte intérieur,
car il habite nos silences et nos prières.

Invocation de l’Esprit-Saint

Viens, Esprit Créateur,
visite les esprits des tiens,
verse ta grâce en abondance
dans les cœurs que tu as créés.

Toi qui es appelé Paraclet,
don du Dieu très-haut,
source vivante, feu, amour
et spirituelle onction.

C’est toi l’Esprit aux sept dons,
le doigt de la droite paternelle,
l’Esprit de Vérité promis par le Père,
le défenseur inspirant nos paroles.

Apporte la lumière à nos sens
verse ton amour en nos cœurs,
ce qui est faible en notre corps,
affermis-le de ta propre vigueur.

Repousse l’ennemi loin de nos cœurs,
accorde-nous dès maintenant la paix,
qu’en te prenant pour guide et
conseiller nous évitions toute erreur.

Fais-nous connaître ici bas le Père,
révèle-nous le Fils unique.
Fais-nous croire en toi, leur Esprit commun,
d’une foi sans défaillance.

Gloire soit à Dieu le Père
gloire à son Fils ressuscité,
gloire à l’Esprit-Saint Paraclet,
maintenant et dans tous les siècles. Amen.

Pour demander le don de la crainte de Dieu

Esprit-Saint, divin Consolateur ! Je vous adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je vous offre mon cœur et vous rend de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que vous avez répandus et que vous répandez sans cesse dans le monde. Vous qui êtes l’Auteur de tous les dons surnaturels et qui avez comblé d’immenses faveurs l’âme de la bienheureuse Mère de Dieu et de toute consolation, Marie, je vous prie de me visiter par votre grâce et de m’accorder le don de votre Crainte, afin qu’elle me serve de frein pour ne jamais retomber dans mes fautes passées, dont je demande mille fois pardon.

Un Pater, un Ave, et trois Gloria Patri.

Vous aimez cet article ? Donnez lui 5 étoiles
  [Moyenne : 4]
Print Friendly, PDF & Email

Abbé Jean Oussou-Kicho

Je suis prêtre de l’archidiocèse de Cotonou (Bénin), ordonné en 2008, licencié en théologie morale. Directeur de complexe scolaire, je suis investi dans la pastorale des réseaux sociaux, devenus un nouveau terrain propice pour l’évangélisation et l’éducation des chrétiens

Cette publication a un commentaire

  1. KATCHA-KOTCHO Joseph

    Lumière reconfortante

Les commentaires sont fermés.